• hr
  • en
  • de
  • it
  • fr

Culture

La ville de Kastav a été toujours fière de son patrimoine culturel. Les événements culturels sont aujourd’hui la caractéristique la plus reconnaissable de la ville. Kastav a préservé au cours des siècles une partie importante de ses monuments et de ses traditions culturelles et historiques, alors que chaque nouvelle génération des habitants de Kastav a ajouté une nouvelle pierre à cette mosaïque de trésors culturels.
 
Kastav a une tradition musicale très développée, ainsi que d'autres activités culturelles, en général non professionnelles. Le début de l’amateurisme culturel de Kastav apporte de nombreux événements, tels que Festival d'été de Kastav, Festival de la Guitare et Blues Festival de Kastav, figurant parmi les meilleurs festivals d'été dans la région. Le début du festival international de la culture Festival d'été de Kastav remonte en 1992, et le Festival de la Guitare a lieu, avec un succès exceptionnel, depuis 1997. Blues Festival de Kastav, un événement musical unique et le plus grand de ce genre dans la région et au-delà, a été tenu pour la première fois en 2008. Ainsi, Kastav devient une station musicale inévitable des musiciens de renom et de nombreux animateurs et d’auditeurs de blues.
 
Les groupes de musique amateurs de Kastav – Association de musique Spinčići, groupe d’hommes et de femmes Klapa Kastav et Association culturelle Istarska vila (Fée d'Istrie)  avec son groupe de théâtre,Théâtre populaire, ont connu un succès dépassant les frontières de la région de Kastav.

En plus d'une richesse en monuments culturels et historiques et d'une ancienne tradition de l'éducation dans cette région, Kastav a conservé sa propre langue, cakavstina (dialecte en ca), qui comporte de nombreuses anciennes caractéristiques de la langue croate. La puissance d'expression extraordinaire du dialecte cakavstina a résulté d’un grand nombre de poètes et d’écrivains qui écrivaient en dialecte local, cakavstina; tout d’abord Berto Lučić, comédien de Kastav le plus joué et le plus populaire.
 
Une  vieille tradition, bien conservée, est certainement la tradition du carnaval, appelé Pust. Depuis des fêtes de Saint Antoine (le 17 Janvier) jusqu’au mercredi des Cendres (mercredi du Carnaval) les danses de carnaval - danses masquées y ont lieu tous les samedis. Le Carnaval se termine le mercredi des Cendres (premier mercredi). Une poupée de paille (Pust), coupable symbolique pour tous les problèmes qui ont touché la population de cette région au cours de l’année écoulée, est brûlée dans une vive ambiance.

La marche des sonneurs de cloche est toujours très populaire à Kastav. Elle remonte probablement à l'ère pré - chrétienne, lorsque les sonneurs de cloche avec le bruit des clochettes et des masques effrayants chassaient l'hiver pour faire venir le printemps.
 
Parmi les anciennes manifestations nous pouvons citer aussi les fêtes du vin jeune, Belica authentique, connu comme le dimanche blanc. Aujourd'hui, comme autrefois, le dimanche blanc est célébré le premier dimanche d'Octobre,  avec une grande foire préparée à Kastav. Cette fête est régulièrement enrichie d’une variété des événements: présentation des vieux métiers, foire aux vins, expositions, événements de musique et de théâtre, présentations des livres, mais aussi une offre extraordinaire des plats locaux et de boissons ainsi que de diverses marchandises. Cette fête populaire est adorée par les habitants.

L’importance du patrimoine pour les habitants de Kastav est visible dans la collection du Musée de Kastav aménagée en 1981. Elle garde des découvertes archéologiques, céramiques et bijoux retrouvés sur les sites de la ville et autour d'elle, objets d’utilisation quotidienne, d'autres objets et de nombreux documents témoignant de l'histoire de Kastav.

A Pelini, la plus ancienne partie de Kastav, dans une maison qui était autrefois un atelier de  tonnellerie, a été aménagée la première petite exposition de la région – l’unique Tonnellerie de Viktor. La salle est aménagée en un ancien atelier de tonnellerie où sont organisées des présentations de l'artisanat de tonnelier. Avec des outils de tonnellerie apparentes et produits reconnaissables de tonnellerie, il est possible de déguster dans cet espace des vins et des spiritueux de Kastav. Le modeste atelier a accueilli et accompagné d'une manière particulière de nombreux artistes d’une renommée mondiale mais aussi ceux moins connus, tous les visiteurs de Kastav, toujours bienvenus, et montre avec fierté la cordialité de Kastav.

Après la tonnellerie de Vikot la fourchette des collections locales de Kastav est enrichie par l'ouverture de Osojnakova kotlarija (atelier de chaudronnier de Osojnak) dans l'espace au-dessous de la forteresse, où se situait l’atelier de l’ancien maître de Kastav bien connu, Milko Osojnak. Dans l’atelier de chaudronnier Osojnak se trouve un foyer de forge, des seaux en pierres d’eau ainsi que des objets en cuivre authentiques utilisés depuis de nombreuses années dans le ménage pour la préparation des aliments - bouilloires, assiettes- et des récipients pour l'eau comme le « paj » et « kabal ». La collection est enrichie par des photographies nous permettant de presque sentir l'esprit des temps passés.
 
A l'intérieur du cœur de ville, dans la partie Pelini, est situé Idičina PEKNJICA (four à bois),  Mići musée local dédié à l’artisanat de boulangerie dénommé d'après Ida Bačić (Idica), dernière boulangère de Kastav dont les habitants de Kastav se souviennent toujours comme une excellente cuisinière et boulangère. Dans l’espace authentique de la collection se situe l’ancien four à bois, restauré et revitalisé, en pierre et en briques et ancienne raquette, une pelle en bois pour insérer et retirer le pain du four. Lors de la visite de « peknjica », les visiteurs peuvent profiter de l'ambiance unique et authentique et savourer les odeurs du pain fraîchement cuit.
 
L’atelier de forgeron jouissant d’une bonne réputation, Ivan Rubesa Filet, est la propriété de la famille Rubeša, habitant la partie Dukići. La zone centrale de l’atelier est un foyer ouvert, à côté duquel se trouve un grand soufflet en cuir qui attise le feu, une enclume, un seau en pierre d’eau pour tremper les métaux et une quarantaine de différents marteaux et une vingtaine types de pinces. Dans l’atelier de forgeron ont été faits de divers objets d’une grande utilisation : clés, serrures et charnières, clôtures, portes et pièces pour les fours.